Rando-Paisir
Limbourg Beaufort Tilff Le GPS Houffalize Dans la vallée de l'Amblève Chevron La Normandie Han-sur-Lesse L'Ardèche Logbiermé Les Franches Montagnes Bouillon La Vanoise Moircy La GTJ Harzé Villers-aux-Tours Gran Canaria De la Berwinne à la source du Foron Hastière De Nessonvaux à Angleur

16 juin 2019 – Randonnée d'un jour – Logbiermé.


Le village de Logbiermé, situé le long du vieux chemin du Luxembourg, a longtemps été un arrêt privilégié des voyageurs d'autrefois. L'apparition des routes et du chemin de fer dans les vallées de la région ont mis fin à l'utilisation importante de ce chemin à la fin du XIXe siècle. Le village de Logbiermé est aujourd'hui un endroit retiré, un cul-de-sac pour les voitures, et est entouré de forêts.

Ce petit village de Logbiermé, comportant quelque vingt-cinq maisons et une soixantaine d’habitants répartis sur un kilomètre, ne compte pas de demeure prestigieuse, mais une série de bâtiments typiques, dont la ferme ardennaise. Elle est construite en pierre de schiste et de grès ; l’appareillage des portes et fenêtres est en briques ; le toit est en faible pente, recouvert de Cherbins. Il s’agit d’une maison bloc qui abrite sous un même toit les différentes cellules ou Parçons, généralement au nombre de trois : le logis, l’étable et la grange. Une bergerie peut s’y ajouter.

Au coin inférieur de la place, un petit monument est élevé à la mémoire des soldats américains. C’est lors de la reprise du village, le 14 janvier 1945, que cinq parachutistes tombèrent sous le feu de l’ennemi. Le village sera repris le jour même.

La tourbière de Logbiermé s’étend en Ardenne cambrienne, sur la rive droite du Ponceau, petit affluent de la Salm. Les groupements végétaux qu’on y rencontre sont typiques de la région. Les suintements en milieu ouvert sont occupés par une tourbière à narthécie (narthecium ossifragum) accompagnée de la bruyère quaternée (erica tetralix), de la linaigrette à feuilles étroites (eriophorum angustifolium), de la canneberge (vaccinium oxycoccos) et du rossolis à feuilles rondes (drosera rotundifolia). Une chênaie à bouleaux, riche en trientale (trientalis europaea), se développe sur les sols minéraux des bas de pente. Une aulnaie-boulaie à sphaignes occupe le fond du vallon et une aulnaie alluviale. La faune est discrète et encore peu étudiée. On note la présence d’un papillon très localisé en Wallonie et typique des tourbières, le nacré de la canneberge (boloria aquilonaris). Il n’est pas rare d’observer le casse-noix moucheté (nucifraga caryocatactes), qui niche d’ailleurs dans la région.

Rendez-vous à 10h00 :                   Gîte rural "Les Gattes"

                                                       Logbierme 34

                                                       4980 Trois-Ponts

Coordonnées :                                50°20'29.3"N 5°57'44.7"E - 50.341457, 5.962409

Nos Guides :                                   Olivier & Eric

Pas de réservation



Programme